UN TUEUR EN SÉRIE ... EN LIBERTÉ

AVERTISSEMENT
Veuillez prendre note que le billet suivant pourrait ébranler certaines personnes. Si vous ne vous sentez pas en forme aujourd'hui, ne le lisez pas ou attendez pour le lire. Je n'ai pas l'habitude d'écrire ce genre de chose, mais l'urgence de soulager mes pensées me force à jeter sur papier un sentiment d'impuissance qui me ralentit ces temps-ci.

Il est là, tout près. Il se promène parmi nous et sournoisement brise la vie de quelqu'un ... et aussi de ses proches. On dit du tueur en série qu'il est un meurtrier récidiviste. Celui dont il est question aujourd'hui, a fait tellement de victimes que le compte est devenu impossible. Et ce n'est pas de DEXTER ou d'HANNIBAL LECTER dont il est question ici. L'assassin est bel et bien en action dans un quartier de plus en plus près de chez vous.
Ce prédateur fasciné par la nature humaine agit sans discrimination. Il attaque aussi bien les femmes que les hommes et même les enfants (le connard). Les jeunes, les vieux ... il ne semble pas avoir de préférence. Avec violence, il prend possession de leurs corps, leur fait subir des sévices indescriptibles provoquant de souffrances atroces. Au bout de leurs forces, les courageuses victimes désormais impuissantes lâchent leurs armes et s'en remettent au repos de leur âme. Mais comment choisit-il ses victimes? Son modus operandidemeure inconnu. Il faut dire que malgré le nombre impressionnant d'enquêteurs sur son cas, le dossier avance à pas de tortue. On n'a pas encore trouvé le moyen de l'arrêter ( le monstre). Rares sont ceux qui s'en sortent, mais il y en a. ALLÉLUIA!
L'année 2010 a débuté avec le départ de Lhasa, ensuite il y a eu le ministre Béchard, des milliers d'autres combattants et combattantes, plus récemment Mélanie et là ...la belle Maryse.
MAUDIT CANCER!

Commentaires

  1. Je ne t'ai pas vue venir. Mais je l'ai bien reconnu ton monstre: c'est cette même bête qui a dévoré mon père de l'intérieur alors que je n'en avais pas encore fini avec lui, et lui avec moi. C'est triste les comptes qui ne sont pas réglés.

    RépondreSupprimer
  2. Bon billet Nath, très déstabilisant et véridique: on a tous peur d'être victime de cette foutue maladie.

    R.I.P. Maryse...

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés